A/B testez votre site eCommerce en 5 étapes

TAGS: AI CX Merchandising Online Shopping Retail

Préparez-vous au succès avec notre guide sur les A/B tests

Pour des nombreux retailers, mettre en place des tests peut être une tâche intimidante au début. On peut avoir tendance à adopter l'attitude "tant que ça marche on ne touche à rien ! ". Mais si vous ne faites pas de tests continuellement pour vous assurer que vous êtes en phase avec votre public - en constante évolution-, vous cesserez de progresser et prendrez du retard sur vos concurrents. Et puis, faire des tests c'est amusant ! Les tests doivent être considérés comme un moyen positif de se développer et d'apprendre en permanence.

Ou peut-être avez-vous fait quelques essais, mais tout ne s'est pas passé comme prévu ? Très souvent, nous entendons dire "Oh, nous avons essayé de faire un test, mais il n'a pas eu assez d'impact, alors nous avons abandonné". N'abandonnez pas ! Ce n'est pas parce qu'un test a échoué qu'il en sera de même pour tous les autres. Si votre voiture avait un pneu crevé, vous ne sauteriez pas dehors pour crever les trois autres, n'est-ce pas ?

La question la plus fréquente des clients qui veulent faire des A/B test est : "Comment augmenter notre taux de conversion ou nos revenus ? Il n'y a pas une réponse garantie à 100% à cette question. Si l'augmentation des conversions et des revenus est toujours l'objectif final de tous les marchands, vous devez l'envisager sous le bon angle pour atteindre votre objectif. De la même manière que votre ennuyeux professeur de mathématiques insistait sur le fait que vous ne pouviez pas vous contenter de donner la réponse à la question de la multiplication, vous deviez aussi expliquer les calculs - il en va de même pour le développement de la logique d'un A/B test.

Comment allez-vous obtenir une augmentation de la conversion et/ou des revenus ? Bien que la réponse soit différente pour chaque e-commerçant, il s'agit toujours de donner à vos clients ce qu'ils veulent.

Commençons donc par là et faisons le tour de la question : que veulent réellement vos clients ?

 

1. Recueillez des informations pertinentes

Ne vous dites pas ce que vous pensez que votre client veut, tâchez de comprendre ce qu'il veut VRAIMENT. a meilleure façon de le faire est de leur demander et/ou de les observer. Demandez-leur de remplir des enquêtes en ligne et de donner leur avis sur leur expérience d'achat, les tri des articles, etc. Ou mieux encore, réalisez une étude de groupe sur les tests d'utilisabilité. Le retour d'information que vous obtiendrez en observant vos clients interagir avec votre site est inestimable. Vous pourrez ensuite utiliser ces données pour orienter vos décisions.

 

2. Développez une Hypothèse

Une hypothèse est une proposition d'explication faite sur la base de preuves limitées, qui sert de point de départ à des recherches plus approfondies. Il est essentiel d'élaborer une hypothèse solide qui servira de base à votre test. Sans cela, vous ne ferez que lancer des trucs au hasard pour les tester et voir ce qui colle. Ce n'est jamais une bonne idée, car vous risquez de perdre votre temps.

En même temps, c'est logique ! Comment analyser les raisons de la réussite ou de l'échec d'un test si vous ne comprenez pas entièrement pourquoi vous avez choisi d'effectuer ce test en premier lieu ? Ne vous souciez pas d'utiliser les résultats pour développer d'autres tests. Et n'essayez pas de "tricher" en inventant une hypothèse au hasard ! Veillez plutôt à ce qu'elle soit entièrement développée sur la base de votre connaissance de l'utilisateur. Si vous introduisez des informations inutiles, vous obtiendrez des données inutiles. Faites en sorte que cela ait un sens.

 

3. Créez le Test

Lors de la mise en place de votre test, il est utile de garder à l'esprit qu'en utilisant un grand nombre de variables, vous risquez de prendre beaucoup de temps pour le conclure. De plus, si vous testez un ensemble de critères massifs par rapport à un autre, dans quelle mesure les informations que vous obtiendrez seront-elles définitives ?

Comment allez-vous déterminer exactement quelle variable a permis au test d'avoir l'impact qu'il a eu ? Assurez-vous que vous suivez les interactions clés afin de pouvoir les analyser à la fin du test. Ce qui nous amène au point 4...

 

4. Analysez les Résultats

Ne soyez pas tenté de terminer votre test trop tôt, les résultats fluctuent souvent et il est important de ne pas se décourager avant que le test ait eu une chance d'atteindre une fiabilité statistique.

Il existe un certain nombre de générateurs d'A/B tests en ligne qui vous aideront à déterminer si votre test est suffisamment fiable, sur la base de la taille de l'échantillon et du nombre de conversions nécessaires pour atteindre votre objectif. Vous devez également vous assurer de faire des comparaisons équilibrées entre le contrôle et la variation afin que les résultats ne soient pas injustement faussés.

 

5. Identifiez les insights à retenir

Votre test a atteint une fiabilité statistique, super ! B est plus performant que A ? Incroyable ! Pourquoi ça ? "Euhh..."

Il est important que vous puissiez déterminer exactement quel changement a entraîné la réussite ou l'échec du test. (Rappelez-vous du point 3 où nous avons abordé l'utilisation d'un grand nombre de variables). Assurez-vous de bien documenter les résultats de votre test afin de pouvoir vous y référer à l'avenir, et cherchez à élaborer une hypothèse pour un test de suivi basé sur ce que vous avez appris de ces résultats.

 

Allez, bon courage et bon test !

 

MaxOutil parle d'A/B tests sur la page panier

Cela pourrait aussi vous intéresser

Plus sur les tests et les indicateurs

Créez une culture d'équipe ‘test and learn’

Etudes de cas

Cdiscount, La Redoute, Nature & Découvertes...lire toutes nos études de cas client

Recherche onsite

Découvrez notre solution de recherche onsite